KM42 En limousin

Dans le monde de la course à pied et de la marche – Club Omnisports à Saint Just le Martel – Autrement Sport en Limousin

Marathon et semi-marathon de Nantes : encore des podiums et des performances.

Marathon et semi-marathon de Nantes : encore des podiums et des performances.

📁 Adhérents, Compétitions, Vie du club 🕔18.avril 2022
Marathon et semi-marathon de Nantes : encore des podiums et des performances.

L’épreuve du semi-marathon a rassemblé 3942 coureurs, et sur la ligne d’arrivée Benjamin Grenetier termine à la 2ème place en 1h07’37 et 1er M1.

Marianne Devie monte également sur le podium à la 3ème place en 1h25’44 (164ème au scratch).

Gabriel Espada réalise un nouveau record personnel, une semaine après un trail de 100KM en 1h10’49 et se classe 8ème.

Record également pour Pierre-Yves Besse en 1h14’45 et 22ème, de très bonne augure avant le marathon de Saumur.

Laurent Durand établit également sa meilleure performance personnelle en 1h25’21 et termine 157ème.

Les autres résultats :

Virigine Perreira 1h35’23 (25ème F)

Célia Rabotin (1er semi) 1h36’29 (46ème F)

Anne-Helène Gilbert 1h41’43 (73èmeF)

Séverine Gatier 1h41’57 (75è F)

Aude Hennequin 1h47’59 (158ème F)

Grégory Boivin 1h48’59 (1399è)

Sabine Debord 2h00’25 (495èF)

Sandrine Martin 2h01’55 (544èF)

Anne Paineau 2h02’34 (560èF)

Léane Durand 2h02’58 (575èF)

Kirsten Royannais 2h04’01 (607èF)

Emilie Brousse doit renoncer.

La 40ème édition du Marathon de Nantes a vu 2955 coureurs franchir la ligne d’arrivée.

Sur un parcours, alternant passages difficiles et très plat et rapides, nos 12 athlètes ont fait de leur mieux.

Fabrice Bidault termine 1er M4H en 2h55’40

Jean-Pierre Laverny 3h13’25 (nouveau RP) (249ème) et Julien Caro 3h13’25 terminent ensemble.

Ludovic Chanivot 3h15’51 (278ème)

René Touny 4h02’45

Mireille Martel 4h03’26 (135èF)

Audrey Tharaud 4h04’11 (139èF)

Fabrice Comes 4h08’48 (1747è)

Stéphane Kurylak 4h21’13 (2071è)

Alexandre Veyriras 4h28’07 (2236è)

Robert Pelaudeix 4h41’24 (2534è)

Abandon de Lionel Peyrilloux sur blessure.

Au-delà des performances sportives, ce week-end restera graver pour sa convivialité et son organisation exemplaire.

Le KM 42 bien plus qu’un club !

 

Partager cet article avec un ami